Atelier 2 - L'interne : étudiant et déjà professionnel

"L’interne en médecine [...] est un praticien en formation spécialisée".
C’est ainsi que commence l’article 2 du décret du 10 novembre 1999 fixant le statut des internes et des résidents en médecine, des internes en pharmacie et des internes en odontologie. Ainsi, le cadre légal concernant les conditions d’exercice et de formation des internes existe.
L’interne a donc un double statut, d’étudiant, avec une obligation de formation, et de professionnel exerçant sous supervision, avec une " obligation de service ". Lors de cet atelier nous aborderons les spécificités de ce double statut, les difficultés rencontrées pour concilier ces deux versants de la vie d’interne et tenterons d’en préciser les implications.
D’abord, les spécificités de ce double statut seront développées et les obligations et droits qui en découlent. En théorie, ce statut de l’interne, en vigueur depuis 1999, doit permettre aux internes de concilier leur formation pratique, en stage et en garde, et leur formation théorique, en cours ou personnelle ; chacune de ces formations faisant partie des conditions de validation du Diplôme d'Etudes Spécialisées de Médecine Générale.
Ensuite, nous verrons qu’en pratique, ce cadre légal est bien souvent dépassé. Une enquête de l’ISNIH en a récemment révélé les limites notamment sur le temps de travail et les repos de sécurité. Mais d’autres médias, tels qu’articles de presse ou livres,  rapportent, le plus souvent sous forme de témoignages, le quotidien des internes ; quotidien qui est loin d’être aussi bien orchestré qu’il le devrait.
Enfin, nous laisserons la parole à nos intervenants, invités à nous décrire la façon dont ils travaillent avec les internes, les avantages et contraintes que cela présenter puis les personnes présentes dans la salle seront amenées à faire part de leurs avis et expériences.
Sabine LEFEBVRE, Responsable Partenariats de l’ISNAR-IMG